enterrement

Obsèques Coronavirus Suite

 

Je vous avais proposé précédement d'organiser des cérémonies pour vos proches disparus durant la période de confinement. En effet, durant cette période et quelques semaines ensuite,  les funérailles se sont déroulées en petit comité puisque pas plus de 20 personnes devaient être présentes. Aujourd'hui les restrictions de déplacement et de regroupements sont levées, bien qu'il soit nécessaire de respecter les gestes barrière.

Nous pouvons donc organiser ces cérémonies.

Si un vent de liberté s'est remis à souffler doucement, vous n'oubliez pas que durant cette triste période vous avez perdu un proche. Un parent, un frère, un ami et qu'en raison du Covid-19 vous avez subi des obsèques rapides et déshumanisées, ou pire, vous n'avez pas pu vous y rendre.

Il vous reste de cet enterrement une sensation d'amertume, c'est déjà dur de perdre un être cher, mais de devoir ainsi lui faire vos adieux, cela rajoute à votre chagrin.

Voici pourquoi je vous propose d'organiser une cérémonie du souvenir, afin de célébrer la mémoire de cette personne que vous avez aimée, en rassemblant tous ceux qui lui étaient chers. Partager ensemble votre peine, vous retrouver pour évoquer votre défunt.

Je vous propose ceci au prix que vous semblez être le juste, je ne peux pas vous dire mieux!

Pour plus d'infos,c'est ici

Pour prendre contact, c'est au 06 67 26 13 94 ou par mail à uniondifferente@orange.fr

 

Lire la suite

Obsèques Coronavirus

 

En cette période mouvementée de COVID-19, en tant que professionnelle dans le secteur du mariage, je pense beaucoup aux cérémonies qui se reportent. Bien que cela soit perturbant, il n'en demeure pas moins qu'elles finiront par se tenir. Peut-être pas comme on les avait imaginées initialement, peut-être pas au même endroit, ni à la même saison, mais les sourires et le bonheur seront au rendez-vous.

En revanche, que se passe-t-il pour tous ceux qui ont perdu un être cher? On peut voir dans les médias, que ces cérémonies sont limitées à vingt personnes, mais au-delà de cette information, que sait-on ? Pas grand chose.

Cette réalité m'a rattrapé lorsque je me suis retrouvée au téléphone avec une amie qui vient de perdre un membre de sa famille. L'enterrement se fera donc en effectif limité, mais en prime la cérémonie devra durer 15 minutes, pas plus. Et évidemment, on ne se regroupe pas avant, ni après d'ailleurs, sauf à scinder l'assistance en deux, puisque depuis le 11 mai on a le droit de se regrouper mais pas  à plus de 10 personnes *. Et là, je me suis demandé : que s'est-il passé pour ceux qui ont perdu un proche entre le 17 mars et début mai? (*cela vient de changer, puisque le 14 mai, nous apprenons que les rassemblements privés de plus de 10 personnes sont autorisés).

C'est là que mon coeur de célébrante fut touché. Moi qui au travers de mes cérémonies suis au plus près des émotions, certes heureuses en temps de mariage, j'ai pensé à tous ceux qui ont dû dire adieu à des proches en 15 minutes, dans une solitude certainement importante. J'ai pensé aux émotions qui nous traversent lors des cérémonies d'obsèques  et à leur nécessité pour aider les vivants dans leur travail de deuil. Bien sûr, je suis officiante de cérémonies laïques de mariages, donc d'instants plutôt joyeux et festifs, il n'en demeure pas moins que je connais l'importance des rites de passage des sociétés humaines. C'est simple, depuis la nuit des temps et pratiquement dans toutes les cultures du globe, les Hommes célèbrent, la naissance, le mariage et la mort. Les pré-historiens estiment à -100 000 ans avant JC des traces des premiers enterrements. Jusqu'à il y a peu encore en France, on faisait des veillées funèbres, cela a disparu pour des raisons d'hygiène, il ne reste à présent que l'enterrement pour faire nos adieux à nos défunts. Et c'est ce rite, essentiel dans notre deuil, qu'aujourd'hui le coronavirus a totalement bouleversé, exigeant des proches des obsèques minimalistes, suprimant le temps de retrouvailles ensuite, d'échanges, obligeant les endeuillés à retrouver la solitude de leur logement. Le soutien familial et amical se réduisant au téléphone et autres visio, sans personne pour vous prendre dans ses bras, ni pour vous tenir la main.

Personne n'est à incriminer, ce sont les résultantes de ce virus qui  bouscule tant notre quotidien.

Je me suis mise à la place de ceux, peut-être vous, qui ont perdu un parent, un conjoint, un ami. Comment sont-ils accompagnés dans leur deuil avec le confinement? Et maintenant que le confinement est levé mais que nos liens doivent rester distandus, comment vivent-ils ces obsèques express? Certains n'auront même pas eu la possibilité de se rendre aux obsèques, pire, certains n'auront pas pu partager les derniers instants de leurs proches. Parfois encore, pour ceux qui ont perdu un proche du COVID-19, il aura été impossible d'assister à la mise en bière.

Je me suis demandée ce que je pourrais faire si tant est que je pouvais apporter mon aide. A mon amie, j'ai proposé de faire une cérémonie, plus tard, lorsque nous aurons le droit d'être un peu plus que vingt, pour prendre le temps de dire au revoir, de se recueillir et d'évoquer la vie de celui qui les a quittés.

Et j'ai pensé que je devrais proposer cela à d'autres personnes. Alors, à tous ceux qui sont dans la même situation, qui ont perdu quelqu'un qu'ils ont aimé durant cette période de confinement ou de post confinement, qui sont confrontés à ces enterrements rapides et efficaces sanitairement mais dénués de toute humanité soutenante, je vous propose mes services pour organiser une cérémonie à la mémoire de la personne que vous avez aimée.

Si vous êtes dans ce cas et que cela vous intéresse, vous trouverez les informations relatives à ces cérémonies en cliquant ici.

 

 

Lire la suite